Simaro, le poète n’est plus

Publicités

L’auteur compositeur et guitariste de renommée internationale, le poète Simaro Lutumba Ndomanuelo est décédé.

La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre. Lutumba nous a quittés. La mort l’a surpris, samedi, dans un hôpital de Paris. Les détails n’ont pas été révélées à ce stade.

Lutumba était âgé de 81 ans. Son état de santé ne lui permettait plus d’être sur scène.

Le dernier monument de la glorieuse épopée de la musique congolaise est parti“, constate le journaliste Gervais Tshimankinda. « C’est une page de la musique congolaise qui vient de se tourner », ajoute-t-il.

Simaro Lutumba comptait parmi les tout grands compositeurs de la musique congolaise, aux côtés de Tabu Ley Rochereau ou de Lwambo Makiedi Franco.

De sa génération, « il ne reste plus que Jeannot Bombenga », l’ancien de l’African Jazz de Joseph Kabasele, le père fondateur de la musique congolaise moderne, qui se produit encore de temps à autre à Kinshasa avec son groupe, le Vox Africa.

la relève s’annonce difficile. “Quelques jeunes se débrouillent pas mal, mais il s’agit pour la plupart d’une musique mixte“, souligne Gervais Tshimankinda avant d’ajouter que Koffi Olomide serait peut être le seul à pouvoir perpétuer cette musique qui cimente la culture nationale congolaise.

©Bbp/2019/03/30/JAA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *