Le FCC se consolide pour plus d’ambition

Publicités

Deux jours de réunion interne et des résolutions qui portent haut leurs engagements, les alliés du Président honoraire n’entendent pas se reposer au bon milieu du chemin après leurs victoires aux législatives.

Bruxelles, 22/02 – Du 21 au 22, les hauts cadres du FCC, une quarantaine de personnalités, se sont retrouvés à Kingakati, la ferme privée de Joseph Kabila située dans la périphérie Est de Kinshasa.

« Nous avons des ambitions à court et long terme« , a expliqué mercredi Me Néhémie Mwalanya, l’ancien directeur du cabinet de Joseph Kabila.

S’il est vrai que la plateforme électorale autour du Raïs a fait son job en remportant la majorité des sièges aux législatives provinciales (25 des 26 provinces que comptent le pays) et nationales (337 députés sur les 500), le camp de M. Kabila n’entend sûrement pas en rester là.

Les Kabilistes ont en vue les prochaines échéances. Il s’agit notamment d’élections de maires (bourgmestres), sénateurs et gouverneurs de provinces. Leur objectif n’est ni moins ni plus que de gérer le Congo. Histoire de garantir, selon leur propres termes, que les richesses du pays ne soient pas piller par des étrangers.

la RDC dispose d’énormes réserves de coltan, cobalt et de bien d’autres minerais stratégiques qui font le bonheur de l’industrie moderne dans les domaines aéronautique et militaire, notamment.

Un gouvernement de coalition bientôt

La rencontre de Kingakati visait avant tout à consolider les liens autour de l’autorité morale de cette plateforme électorale qui vient de se muer en formation politique pour le besoin de la cause. Ses nouveaux statuts devront être finalisés sous peu, sans doute.

Lambert Mende Omalanga est ministre et porte-parole du gouvernement sortant. Il brigue actuellement le poste de gouverneur de la province de Sankuru, dans le Grand-Kasai. Mercredi, il a confirmé l’existence d’un accord en vue d’une coalition gouvernementale FCC-CACH.

CACH est la contraction de « Cap pour le changement », la plateforme de Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi qui a amené ce dernier à la victoire, à l’issue des élections du 30 décembre dernier.

Les deux plateformes – du moins le PPRD de Joseph Kabila et l’Udps de Félix Tshisekedi – partagent la même idéologie. Elles se retrouvent en effet l’une et l’autre dans l’Internationale socialiste.

©Bbp/2019/02/22/jaa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *